10 juin 2015

 

GRANDE NOUVELLE : L’électricité arrive près de l’école !





GRANDE NOUVELLE :
L’électricité arrive près de l’école !
                         

Lorsque nous avons commencé notre action dans ce village, il n'y avait pas de route pour atteindre le village. On ne pouvait rejoindre le bourg qu’à la barque. En 2004, les Thaïlandais construisirent une route entre Koh Kong (la capitale de la province à 145 km) et notre village ; on traversait alors avec un bac et des voitures pouvaient passer par le village pour aller à Koh Kong.





Avant la construction de la route, ce chemin devenait de plus en plus étroit au fur et à mesure des km pour ne finir qu'en sentier. Il fallait passer les cours d'eau sur ce genre de pont, bien évidemment impraticable pour des automobiles:
Les barques utilisées pour traverser le bras de mer :




 ++++++




Le bac que nous avions en 2006 : sur les deux photos, de notre bac on aperçoit la future route et son pont en construction.

Les Thaïlandais avaient planté DES POTEAUX ÉLECTRIQUES … mais il n’y avait PAS DE CÂBLES. Puis un pont a relié Sre Ambel à notre village. Mais TOUJOURS PAS DE CÂBLE aux poteaux électriques.
Les gens se servent de batterie de voitures, pour regarder d’antiques télévisions, allumer une ampoule et parfois faire tourner un petit ventilateur portatif. La plupart du temps, ils essayent de vivre sans électricité (Du coup, toute vie active cesse tôt puisque le soleil se couche vers 18h).



Parallèlement, une « ÉCOLE EN DUR », offerte par les Japonais avait remplacé la ruine en bois qui tenait lieu d’école. Nous y avons ajouté une salle de classe, grâce à différents dons publics et privés. Mais TOUJOURS PAS L'ÉLECTRICITÉ.
Comme nous voulions rendre, autant que faire se peut, les toilettes de l’école, nous avons acheté un petit générateur à essence pour faire tourner une pompe à eau afin d’amener l’eau.  Mais il faut acheter du carburant et souvent changer le matériel.
Grâce à la pompe, nous avons pu commencer à METTRE EN ŒUVRE NOS PROJETS D’HYGIÈNE À L’ÉCOLE, et faire arriver l’eau jusqu’aux toilettes.
Notre idée était ensuite de voir comment faire fonctionner des sortes de chasses d’eau, et installer des douchettes pour l’hygiène (il n’y a pas de papier toilette au Cambodge).


Au moment où nous allions programmer nos achats, les villageois nous ont indiqué
QU’IL Y AURAIT BIENTÔT DES FILS ÉLECTRIQUES SUR CES FAMEUX POTEAUX,
ET … DE L’ÉLECTRICITÉ ! (ce qui n’est pas automatique, au Cambodge !).



IL Y A QUELQUES SEMAINES,
ON A EFFECTIVEMENT POSÉ DES FILS ET FAIT PASSER L'ÉLECTRICITÉ.

Cela dit, entre la pose des fils et le raccordement de l’école au système électrique, il peut s’écouler du temps : car le gouvernement cambodgien ne paie jamais pour le raccordement des foyers.
Il est donc fort probable que la plupart des familles dont nous nous occupons n'auront jamais l’électricité car elles habitent loin de la route et les frais de raccordement sont trop élevés.

MAIS L’ÉCOLE, ELLE, N’EST PAS LOIN DE LA ROUTE
ET ON PEUT DONC ENVISAGER UN RACCORDEMENT, QUITTE À LE FINANCER.



 




On peut voir sur cette photo, la sortie de l’école avec son mur de clôture. La route est au bout du chemin en terre rouge.

Nous avons donc mis en stand-by notre décision d'achat de générateur. Il serait stupide de dépenser des sommes pour des achats qui risquent de s’avérer inutiles d’ici quelques semaines. Notre projet est bien sûr toujours centré sur l’hygiène et l’amélioration des conditions de vie à l’école.

MAI 2015, UNE BONNE NOUVELLE :
La demande de raccordement est en cours de signature par le directeur de l’école.
Il nous restera bien sûr à payer les droits et le raccordement, mais au Cambodge, c’est comme partout, il faut en passer par l’Administration !!

Si tout bouge bien,
ET SI NOUS AVONS LES FONDS,
NOUS EFFECTUERONS LE BRANCHEMENT ÉLECTRIQUE EN JUIN OU JUILLET 2015 ce qui permettrait de ne plus dépendre du générateur pour avoir de l'eau courante.

PUIS, NOUS AVONS L’INTENTION D’ACHETER ET DE METTRE EN PLACE
LES INSTALLATIONS RELATIVES À L'HYGIÈNE
ET DÉCOULANT DE L'ARRIVÉE DE L'ÉLECTRICITÉ ;
CELA POURRAIT ÊTRE À PARTIR DE SEPTEMBRE 2015.


VOICI
LES INSTITUTEURS DONT L’ASSOCIATION COMPLÈTE
LES SALAIRES
pour qu’ils ne fassent que l’école. 
 

Même si leur salaire a un peu augmenté ces dernières années, il faut savoir qu’ils ne gagnent guère plus de 50 $ US par mois, ce qui est largement insuffisant pour faire vivre femme et enfants.


On peut constater que les instituteurs sont stables. Leur nombre reste identique aux années antérieures.

Comme
la population bouge et que plusieurs familles sont allées trouver du travail dans une autre province,
le nombre des enfants en âge d’être scolarisé a baissé ;


L’école a donc décidé d’accepter de très petits enfants, de l’âge de nos maternelles, ce qui est assez nouveau, les classes maternelles n’étant pas tellement répandues dans les campagnes au Cambodge.


 


 

LES 8 PETITES FILLES
DONT L’ASSOCIATION PREND LA SCOLARITÉ EN CHARGE

Comme on peut le voir, ce n’est pas l’opulence !!!
Certaines n’ont pas de chaussures,
et si les tenues scolaires ne sont pas très propres, c’est que pour la plupart
des enfants,
ce sont LEURS SEULS VÊTEMENTS CONVENABLES.



This page is powered by Blogger. Isn't yours?