04 juillet 2012

 

Cambodge : En trois mois, une maladie inconnue a tué 60 enfants

L'angoisse est de plus en plus grande. D'autant plus que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) agit face à l'inconnu. En effet, une maladie encore non identifiée a tué 60 enfants au Cambodge ces trois derniers mois. C'est ce qu'a révélé ce mardi l'organisation internationale. L'OMS a précisé travailler avec les autorités sanitaires locales sur ce dossier qu'elle qualifie d'« inquiétant ». « Le nombre de morts indiqué à l'OMS est de 60 et il s'agissait pour tous de jeunes enfants », a déclaré le Dr. Nima Asgari, spécialiste de santé publique pour l'agence onusienne à Phnom Penh, en évoquant un premier cas en avril dernier. Un seul enfant répertorié comme malade a survécu.
L'OMS et le ministère de la Santé tentent « d'identifier la cause de la maladie et le trajet de sa propagation », a ajouté ce médecin. Faute de diagnostic très précis pour l'instant, il a décrit de fortes fièvres, des symptômes au niveau de la poitrine et « des signes d'implications neurologiques » chez certains enfants. « L'OMS est toujours inquiète quand il s'agit d'une maladie qui provoque la mort chez un aussi grand nombre d'enfants », a poursuivi Nima Asgari.
Le siège régional de l'OMS à Manille a confirmé à l'AFP apporter une assistance technique au gouvernement cambodgien dans la collecte et l'analyse d'informations, l'étude des cas ainsi que la gestion clinique. Les enfants décédés, âgés de 7 ans et moins, habitaient Phnom Penh et la ville touristique de Siean Ream (nord). Aucun cas de contagion n'a été détecté pour l'instant auprès de patients ou de personnels hospitaliers en contact avec les victimes.

+++++++++++++++++++++++++

Dans la série : "Au Cambodge, si tu es malade, tu meurs," le père d"une fillette (pas l'une de nos huit amies mais qq'une de très très proche) est décédé cette nuit. Il était malade. Trop tard, on l'a hospitalisé il y a 10 jours. Il semble qu'il ne pouvait pas payer les médicaments. Voilà!
Ces familles misérables retardent au maximum le moment où il faut sortir les trois sous que, de toute façon, ils n'ont pas ou pour alerter des gens qui pourraient les aider.
Quand ils se bougent , il est déjà trop tard, vendent tout ce qu'ils ont inutilement puisque le sort est scellé, c'est donc la double peine : le décès et la misère.

Et ce sera comme ça tant qu'aucune couverture sociale ne sera pas mise en place (cf nos nombreux posts sur le sujet).

Deux petits rappels :
1- la Sécu n'est pas "naturelle" comme la pluie et le soleil, les Français en bénéficient car ils se sont battus pour cela, au siècle dernier, et si les crises succèdent aux crises, s'il n'y a plus de sous dans le pays, la Sécu disparaitra.
2- les gabegies et tricheries à la Sécu se comptent en milliards en France. Si les gaspilleurs et tricheurs reversaient ne serait-ce qu'une seule journée de leur "gain", cela serait suffisant pour soigner tous les Cambodgiens malades.









Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?