28 octobre 2011

 

Sre Ambel les pieds au sec et un nombre d'élève stable

A un degré bien moindre que la Thaïlande, le Cambodge est aussi partiellement sous les eaux. Les provinces de Kompong Cham, Kompong Thom, Siem Reap, Kompong Chhnang, Pursat, Kratie, Preyveng sont ou ont été inondées. Près de deux cents morts contre trois cent cinquante dans le royaume voisin.
Le premier ministre Hun Sen a annulé la Fête des Eaux à Phnom Penh, cette année, car, dit-il, "l'argent sera mieux employé à réparer les dégâts qu'à se réjouir" et puis aussi c'est une mesure prise en mémoire de tous ces morts dans les inondations et de ceux qui avaient succombé lors de la bousculade géante un soir de Fête des Eaux justement, l'an passé.

Nos amis de Sre Ambel n'ont pas eu à souffrir de ces catastrophes.

La rentrée scolaire s'est bien passée. Les effectifs sont les suivants dans "notre" école :



Teacher Name Grade Total Students Female Students

Soa Thon 4 50 21

Ngoung Saron 3 45 20

Mom Tan 2 53 25

Hoo Han 1 55 23

Sas Ngom 5 35 16

Tep Vandee 6 22 10







Total 260 115

Très stable par rapport à l'an passé (251 au total).
On remarque qu'en classe de CP (grade 1), il y a 32 garçons pour 23 filles. Des chercheurs ont découvert qu'au Vietnam le ration bébés garçons / bébés filles était de 110 % versus 105 % dans le reste du monde. En admettant que Sre Ambel, qui est proche du Vietnam, ait les mêmes chiffres, il devrait y avoir trois garçons de plus que de filles et non neuf. Il y aurait donc six petites filles non scolarisées. Nous les cherchons. Pour l’instant on nous dit qu'elles n'existent pas et que le ratio des naissances est "comme ça".
Nous vous tiendrons au courant.
Quoiqu'il en soit, ces chiffres confirment que le déficit de filles scolarisées par rapport aux
garçons reste marginal au Cambodge.




Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?