30 août 2011

 

La fierté de la classe ouvrière

Elle a l'air heureuse et ne se plaint pas, pourtant d'après ses dires, elle travaillerait 12 heures par jours pendant 5 jours et 8 heures / jour pendant le week-end. Espérons qu'elle exagère. En même temps, le Cambodge est le vrai pays du "travailler plus pour gagner plus" car si les salaires sont misérables, les heures supplémentaires (au-delà de 48 par semaine) sont payées doubles.

Le travail n'est pas spécialement valorisant, sur une machine à coudre dans un grand hall surchauffé.
En tous cas, il était inimaginable que la petite mendiante se transforme de si jolie manière. Grâce à vous, elle a "réussi" : au vu de où elle est partie, devenir ouvrière est un succès.
Si l'on compare à Map qui a un statut assez comparable à un ingénieur informatique en France (en ayant un salaire "à la cambodgienne", malheureusement) on peut se dire que la "performance" de Makara est inférieure, sauf que Map a toujours bénéficier d'une scolarité normale (grâce à vous) alors que Makara était une petite pouilleuse rachitique. Donc bravo Makara et merci à vous.
Nous avons aidé Makara jusqu'à ces derniers mois mais maintenant, cela devrait être inutile.

Les employées entrent sur le site de l'usine.




Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?