29 avril 2010

 

La tempète aussi à Sre Ambel

Il suffit de regarder les photos pour comprendre.
Le vent a soufflé fort sur "notre" école.
Au passage, on notera que les tuiles de la classe que nous avons construite sont toujours en place.
Il faut réparer. Bien sûr, l'école n'a pas le budget pour cela. Le gouvernement devrait s'en occuper mais d'une part il n'a pas non plus beaucoup d'argent, comme certains pays du sud de l'Europe et, du fait des lenteurs administratives, même si elles ne sont pas aussi graves qu'en France, il faudra donc des années avant que le gouvernement ne couvre le toit et permette aux enfant de rentrer en classe.
Nos amis Khmers ce sont pris en main. Reth a emprunté des tuiles aux bonzes. Nous sommes "caution" mais ce sera le gouvernement qui finalement rendra les tuiles au temple.


15 avril 2010

 

Un nouvel ami

Nous sommes "obligés" d'aider  ponctuellement un professeur du collège pas très éloigné de "notre" école. Il a suivi les cours du centre de formation pédagogique de l'état et obtenu son diplôme en juillet 2009. Il s'appelle Tyra, a 25 ans et est originaire de la province de Takéo située à une centaine de km.
Il a été nommé dans le district de Sre Ambel en septembre dernier.
Mais avant que la machine de l'état ne se mette en marche, il doit vivre SANS RECEVOIR DE SALAIRE (de toute façon insuffisant).
Il a rapidement épuisé ses économies et s'il n'est pas mort de faim, c'est que ses élèves lui apportait du riz à l'école où il dort.
Il enseigne la physique chimie dans les trois classes du collège.
Dès que sa situation sera régularisée, nous cesserons de l'aider.

Les jeunes profs qui vivent chez papa maman n'ont pas ces problèmes là mais c'est rare d'être nommé près de chez soi. 
Les plus vieux qui ont fait leur trou et trouvé un job complémentaire survivent. Dans les provinces non-misérables, il suffit de "racketter" les élèves. Mais à Sre Ambel, les familles ne sont pas en mesure de verser aux professeurs ces "allocations facultatives obligatoires".



14 avril 2010

 

Une addition poivrée

Chantal, notre présidente, a trouvé, sur un site spécialisé dans la vente d'épices, l'annonce suivante :
***************************************************

Poivre de Koh Kong
Origine : Cambodge
Conditionnement : 50g
Prix au Kilo :
317.00 €
Composition - conseils d'utilisation :
La région dans laquelle pousse ce poivre s'appelle Sre Ambel dans le Koh Kong la province dans le Cambodge du Sud-ouest
à environ 140 kms de Pnom Penh. Sre ambel est situé aux contreforts des Montagnes de Cardamome.
Cela sonne très romantique, mais la il y règne une chaleur infernale, un climat tropical, pluvieux et infesté d'insectes …
Mais c'est ce que le poivre aime … !
Puissant et aromatique, s'accorde parfaitement avec les viandes rouges. Un poivre exceptionnel.
Autre : Délai expédition 48h.


******************************* 

Les fautes d'orthographe sont offertes gratuitement par le site en question.

Ceux qui nous suivent depuis 8 ou 10 ans se souviennent que nos amis de Sre Ambel cultivaient quelques pieds de poivriers et qu'ils vendaient leur récoltes. Oh! ce n'était pas 317 € le kilo et cela leur permettait juste de mettre du beurre dans les épinards (le poivre, ils le possédaient déjà).
Ensuite des PME thaïes sont venues s'installer alentour et elles ont produit du poivre avec des méthodes modernes qui leur ont permis de vendre plus et moins cher. Nos amis ont cessé de faire du poivre.
Finalement la "Big Company" est venue faire de la canne à sucre. Les PME thaïes ont eu très peur d'être spoliées et de tout perdre. Il faut se souvenir que lorsque la Big Company est arrivée, ceux qui la craignaient le plus n'étaient pas tant nos amis qui étaient pauvres et auxquels on ne pouvaient pas prendre grand chose, c'était les PME qui avaient investis des dizaines de milliers d'Euros.
Il faut aussi se souvenir qu'un hectare coutait, il y a encore quelques années, le prix d'un ou deux kilos de poivre en France!!!!!
Les PME thaïes ont pu garder leur terres à flanc de collines et c'est ce poivre que l'on trouve maintenant en France -presque- au prix du caviar.


La bonne nouvelle la voici : nous allons proposé, lors de nos ventes en région parisienne, du poivre cambodgien, de Kampot et / ou de Sre Ambel MOINS cher que le prix annoncé ici!


 

This page is powered by Blogger. Isn't yours?