27 octobre 2007

 

Arche de Zoé : arche de Zorro ou arche de Zéro?

Cette chronique n'engage que son auteur, G~, et pas l'association dans son ensemble. Elle a été écrite dans le but de servir de base de discussion et non pour apporter la vérité qu'elle ne fait que supposer.

Malheureusement, on est obligé de l'écrire, les gens de l'Arche de Zoé ont tout faux. Malgré leur bons sentiments... Bons sentiments? bons sentiments? Est ce si sûr?
Il est bien évident que nous écartons catégoriquement l'hypothèse du trafic d'enfants organisé. Ces gens là n'avaient pas l'intention de gagner d'argent. En revanche, ils avaient bien envie de se faire plaisir, consciemment, ou, encore plus grave, inconsciemment. Que ce soit les familles d'accueil ou les organisateurs du raid, c'est d'abord à eux qu'ils ont pensé.
Pour certains, c'était simplement cet irrépressible envie de faire le bien et se sentir indispensable.
Pour d'autres, c'était ce délicieux sentiment de se mettre hors la loi (oui, l'Arche de Zoé savait depuis 4 mois que leur opération était illégale) pour "une bonne cause", pouvoir se prétendre encore meilleur que la police et le gouvernement auprès de ses amis et faire la leçon à tout le monde.
Pour les derniers, sans doute un petit frisson de danger que nos civilisations policées ne nous permettent plus d'éprouver au quotidien.
Pour le président de l'association, on peut imaginer que c'est l'opportunité de connaitre son quart d'heure de gloire puisque des journalistes allaient couvrir l'opération.
Pour tous, une énorme décharge affective en perspective qui allait les réjouir.

Et les petits Africains dans tout ça?
Comment a t on présenté la chose aux chefs de village? Leur a t on dit: "Etes vous d'accord pour qu'on emmène 107 orphelins en France?" ou bien leur a t on dit la vérité : "On a 900,000.00 Euros (300 donateurs X 3000 € en moyenne) qu'est ce qu'on fait?".
NEUF CENT MILLE EUROS sans compter tout ce que les familles d'accueil étaient prêtes à débourser pour l'entretien des enfants à l'arrivée.
NEUF CENT MILLE EUROS! on peut en nourrir des gens! on peut en soigner! L'idée de soustraire des enfants aux zones de combat est excellente mais POURQUOI LA FRANCE (loin et cher)? Pourquoi pas tout simplement le Tchad? On y trouve des camps de réfugiés où l'on peut surement travailler efficacement pour les populations du Darfour. Sans doute que le gouvernement tchadien aurait vu d'un bon oeil que cette somme soit injectée dans l'économie du pays plutôt qu'utilisée pour payer la location d'un avion et son kérosène!
Mais c'eût été moins "sexy". S'imaginer courir vers le zinc, avec un enfant dans les bras, en train de tenir son chapeau sur le point de s'envoler à cause de l'hélice qui tourne à toute vitesse, ça a plus de gueule!

Alors, ces 107 bambins étaient ils orphelins?
Dans les années 89 - 90 nous avons été témoins de vrais "bidouillages" dans les camps de réfugiés d'Indochine en Thaïlande. Des dizaines de milliers de personnes (vous souvenez vous des boat people par exemple?) souhaitaient partir vers la France, les USA ou l'Australie mais il fallait trier et refuser du monde. D'une part les Cambodgiens n'étaient plus éligibles au contraire des Vietnamiens et d'autre part les orphelins ou mineurs isolés avaient la priorité. Ainsi un jeune Vietnamien orphelin était certain de partir, un Cambodgien en famille était certain de rester. Qu'ont fait certaines familles cambodgiennes influentes de ces camps? Elles ont acheté les papiers d'enfants vietnamiens seuls et ont fait passer leurs enfants pour des orphelins viets afin qu'ils partent. Ce genre de chose arrive tout le temps en cas de conflit, regardez les films qui traitent de la deuxième guerre mondiale.
Partant, comment être certain que les 107 enfants de l'Arche de Zoé étaient "méritants"? Les listes ont été rédigées par les chefs de village. Qu'aurions nous fait, vous comme moi? On aurait inscrit nos proches D'ABORD.

Ensuite : pourquoi les orphelins alors que le voyage en France ne devait pas avoir de finalité adoptive? Très risqué! Autant on peut renvoyer un enfant qui va revoir ses parents, autant on imagine mal comment renvoyer un orphelin. De toute façon, et par expérience, il vaut mieux être orphelin en cas de crise car on est toujours pris en charge en priorité par les ONG. Si une femme se retrouve seule avec trois enfants de 1, 3 et 5 ans, ses petits sont beaucoup plus en danger qu'un orphelin débrouillard de 12 ans et pourtant c'est à ce dernier qu'on paiera des cours de tennis (histoire vécue) laissant crever les premiers.

Qui est responsable du fait que les membres de l'association sont en prison au Tchad? A priori, le gouvernement de ce pays mais les cris d'orfraie poussés par le président nous apparaissent un peu trop bien venus. Il est évident que l'entreprise de l'Arche était connue des autorités et que, partant, celles-ci avaient déjà reçu leur petite cotisation, bien normale il est vrai, en échange de leur feu vert.
On dit maintenant que ce sont elles qui auraient changé d'avis au dernier moment. Oui, elles ont changé d'avis mais simplement parce que le gouvernement français leur a demandé d'agir AVANT le décollage. Il est évident que nous n'avons aucune preuve, il ne s'agit que de déductions.
L'avion arrivé à Vatry, il aurait été IMPOSSIBLE d'arrêter l'opération. Vous imaginez les magnifiques images de ces pauvres enfants noirs aux regards un peu effrayés descendant sur le tarmac alors qu'on les couvrait d'anoraks au couleurs tendances et qu'on leur offrait un pain au chocolat. Impossible de les renvoyer de suite.
Les autorités françaises ont demandé à leurs homologues tchadiennes de stopper l'opération, celles ci pouvant se refaire une virginité à peu de frais.

Maintenant peut on quand même décerner le certificat du "valait quand même mieux faire ça que rien faire du tout" à L'arche de Zoé?
En d'autres termes, ont ils fait plus de bien de mal ou vice versa? On l'a déjà écrit ici, les effets pervers de toute action existent et ils doivent être évalués froidement. S'ils sont plus important que les bénéfices de l'action eux-même, alors il vaut mieux s'abstenir et ne pas gaspiller l'argent des donateurs ni déstabiliser encore un peu plus un pays qui n'en a pas besoin.
Dans le cas présent, le gâchis est tel qu'on ne peut que regretter que cette association se lance dans cette aventure. Ne serait ce que parce nos amis africains vont penser maintenant que les ONG occidentales sont tellement certaines de posséder la vérité qu'elles se croient au dessus des lois locales. Une sorte de néo-colonialisme en quelque sorte.

Comments: Enregistrer un commentaire



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?